top of page
  • Photo du rédacteurhélène duquesnay

Pourquoi le divorce n'est pas un drame absolu pour nos enfants...

Dernière mise à jour : 18 juin 2023

Se LIBÉRER enfin de la CULPABILITÉ du DIVORCE


Il y a quelques jours, je suis allée à un mariage religieux.

Pendant son discours, le prêtre a passé 10 minutes à expliquer combien le divorce était source de profonds traumatismes pour les enfants, générant des drames qui se transmettaient de générations en générations, détruisant des familles et des milliers de vies.


Malaise palpable dans l'assemblée : têtes qui se baissent, murmures gênés, regards qui se croisent, tristes et désolés, et puis quelques-uns se sont mis à pleurer, dévorés de culpabilité...


Cette culpabilité qui émerge à chaque fois que l'on croit, que l'on PERCOIT que l'on fait du mal aux autres.


Bon... je sais, c'est un peu son boulot, au prêtre, de nous faire la morale ! ;)


Mais j'ai écouté et observé cette scène avec beaucoup de surprise, devant tant d'injonctions morales ne reposant sur rien de réel, rien de factuel, rien de concret, et ne correspondant en rien avec les vraies réalités ÉQUILIBRÉES de ce que crée vraiment un divorce.


J'étais d'autant plus étonnée d'écouter ça que quelques jours plus tôt, je m'étais retrouvée attablée avec mon fils ainé (22 ans) et un petit groupe d'amis à lui, pour fêter son anniversaire.

Dans le groupe, 5 des 6 jeunes présents avaient des parents divorcés (de plus ou moins longue date, et dans des circonstances très différentes les unes des autres).


Les parents de l'un d'eux avaient divorcé 2 ans plus tôt, avec une séparation qui avait été très douloureuse pour toute sa famille et des conséquences compliquées pour lui, pour ses parents et pour sa petite sœur..


Comme je ne l'avais pas vu depuis longtemps et que nous nous trouvions en groupe restreint à la fin de cette journée, je lui demande comment il va après toutes ces turbulences.


- "Et bien écoute, super bien, finalement ! me répond-il. Je n'aurais jamais pensé dire ça un jour, mais en fait, cette séparation difficile pour nous tous au début nous a permis à tous de retrouver un équilibre familial ! Tu vois, ajoute-t-il, désormais j'ai une relation beaucoup plus forte avec ma soeur, nous nous sommes rapprochés, nous sommes hyper complices. Et puis avant, mes parents je les voyais comme un bloc, comme une entité d'autorité, mais pas comme des vraies personnes. Je n'avais aucun interaction réelle avec eux, nous n'avions jamais vraiment communiqué, nous étions distants, on ne se connaissait pas du tout, je m'en foutais un peu de leur vie, et puis j'étais souvent en colère contre eux, je me sentais super incompris, en plus !

Depuis qu'ils sont séparés et que je les vois individuellement, nous avons développé des relations beaucoup plus personnelles, beaucoup plus humaines !

Je les découvre vraiment, et eux aussi je pense.

J'ai des conversations incroyables avec chacun d'eux, et c'est fou, parce que du coup nous sommes vraiment là, présents, les uns pour les autres. Nous nous écoutons, nous apprenons à nous comprendre, et encore mieux, nous nous INSPIRONS mutuellement ! Notre complicité grandit de jour en jour et curieusement, moi qui me sentais très seul avant, aujourd'hui je me sens soutenu, accompagné, bien mieux et bien plus aimé qu'avant !

Ca a complètement changé ma vie, ça m'a donné confiance en moi, même, ou plutôt GRÄCE au fait que ça a été si douloureux au début !»



Les 4 autres enfants de divorcés l'écoutaient en hochant la tête avec approbation :


- "Ah ouais ! a réagi l'un d'eux, complètement d'accord avec toi ! Moi ça fait 15 ans qu'ils sont séparés, et au début j'ai bien morflé aussi, surtout que mon père est parti loin et du coup je le voyais beaucoup moins ! J'étais même super en colère contre lui ! Mais peu à peu c'est pareil, on s'est mis à faire des choses différentes, que l'on n'avait jamais faites avant. On s'est apprivoisés, je dirais, et en même temps que je me suis rapproché de ma mère, j'ai aussi appris à le connaître lui.

Aujourd'hui, quand j'ai des soucis ou des problématiques, j'adore en discuter avec chacun d'eux, ils m'apportent un regard différent, beaucoup plus ouvert et constructif que lorsqu'ils étaient ensemble !


- Tout à fait d'accord avec vous ! a souligné un troisième. Et puis moi, en plus, je les voyais comme la perfection incarnée, avant leur séparation. Ca me mettait une pression terrible, j'avais l'impression qu'ils avaient tout réussi, dans leur vie, et que moi je n'y arriverai jamais ! Quand ils ont divorcé, j'ai pris une grosse claque, c'est comme si mon monde s'était écroulé : j'étais largué, je ne comprenais plus rien ! Mais passé le choc, tout à coup ça me les a rendus plus humains, j'ai vu qu'ils étaient comme moi, ça m'a ouvert à d'autres possibilités de vivre ma vie. C'est comme si ça m'avait enfin autorisé à être moi-même ! Ca m'a carrément enlevé un poids, je vous jure !


- Chez nous, a poursuivi un autre, mon père a été fracassé quand ma mère l'a quittée. C'était vraiment la femme de sa vie, et sa première année de solitude a été terrible à vivre pour lui... et pour nous ! Et puis peu à peu, il s'est mis à faire plein de trucs qu'il n'avait jamais faits avant : bricoler, jardiner, cuisiner. Il a été obligé d'apprendre à gérer « l'administratif », tout ce que ma mère prenait à sa charge avant ! C'est marrant, mais finalement ça lui a donné confiance en lui ! Et puis du coup, lorsque nous étions chez ma mère, il s'est mis à des activités qui lui faisaient envie depuis longtemps, mais qu'il n'avait eu ni le temps ni la possibilité de développer avant. Il s'est mis à la musique, au sport, il s'est investi dans des assos, il a pris du temps pour lui, pour voir des amis... C'est fou tout ce qu'il a finalement mis en place naturellement, toutes ces choses essentielles qui l'ont fait grandir, être bien dans sa peau, bien dans sa vie !


- Exactement pareil pour ma mère ! a rebondi l'un d'eux. En plus, comme chacun d'eux est beaucoup mieux dans sa vie, ils ont fini par retrouver une forme de complicité, tous les deux ! C'est trop cool !

- Bon, et puis on va pas se mentir... Doubles anniversaires, doubles Noëls, doubles rations de cadeaux ! Aha !


La conversation s'est poursuivie encore pendant presque 1 heure, mais il y en avait un qui ne disait pas un mot, juste scotché aux paroles qui s'échangeaient.

Il semblait héberlué, comme perdu dans ses pensées par moments...


C'était le seul dont les parents étaient encore mariés (et s'entendaient très bien !).


Je l'observais discrètement du coin de l'oeil, et je percevais son étonnement face à tout ce qu'il entendait. Je le sentais très troublé, comme s'il découvrait un monde dont il ignorait totalement l'existence.


Alors au bout d'un moment, je me suis adressée à lui, presque en rigolant : « Ben alors, tu as l'air tout perturbé, qu'est-ce qu'il se passe ? »


Il nous a tous regardés un par un, puis il a dit :


- Ben en fait, là je prends une belle claque !

Jusqu'ici, pour moi, le divorce c'était « mal » « grave » « inadmissible ». C'était un ECHEC de la vie, quoi ! Je crois que j'avais même un regard assez méprisant sur tous ces gens qui n'avaient pas été foutus de réussir leur couple !

Mais je suis en train de réaliser que même si vous avez tous plus ou moins morflé au départ, en fait ça vous a apporté des trucs de ouf ! Ca vous apporté une force, une liberté, une complicité, enfin plein de choses que je n'aurais jamais imaginées ! Ca vous a fait grandir, quoi ! Et vos parents aussi, finalement !

Quelle leçon de vie ! J'en suis presque à regretter que ça ne me soit pas arrivé ! Haha ! »


*****

↪ Certains d'entre vous qui lisent ses lignes vont se dire : « Oui mais pour moi ça a été un drame ! J'en ai souffert toute ma vie, à cause du divorce de mes parents je n'ai pas eu la vie que je voulais, il m'est arrivé ça ou ça... »


↪ D'autres encore vont se dire : « Mes enfants ont terriblement souffert de mon divorce ! C'est affreux ce que je leur ai fait vivre, ça a des conséquences terribles sur leur vie, A CAUSE DE CA ils sont malheureux, mal dans leurs pompes, etc... »


↪ Oui, le divorce apporte son lot de difficultés !

Oui la vie apporte son lot de difficultés !

Mais chacun peut choisir de porter les lunettes filtrantes et de ne voir QUE ce que cela apporte de négatif... Ou pas.


Plus on considère que ce qui nous est arrivé est une catastrophe dont nous ou nos enfants ne nous remettrons jamais, plus notre cerveau reste focalisé sur « tout ce qu'on ne devient pas A CAUSE de ce qui nous est arrivé ».


On reste alors dans une position de « victime » qui s'AUTO-ALIMENTE et nous empêche d'avancer.


↪ Il ne s'agit PAS de NIER toutes les souffrances et les douleurs, mais de les remettre FACTUELLEMENT dans la BALANCE de la RÉALITÉ !


Et ce n'est PAS une POSTURE DE PENSÉE POSITIVE outrancière.


Il s'agit simplement de sortir des concepts, des injonctions morales ou religieuses, de la culpabilité qui n'existe QUE parce que l'être humain s'est construit au fil des millénaires en apprenant d'abord à se sentir coupable ou victime.

Il s'agit de revenir à la juste réalité, concrète et factuelle.


Dans la réalité concrète et factuelle, dans la vraie vie, dans la nature et même au niveau des lois universelles, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, tout est TOUJOURS équilibré.

Tout est NOIR et BLANC / + et -, au même degré.


La vie, les objets, les corps, les atomes, les planètes, les espèces, l'univers n'est qu'un immense EQUILIBRE parfait entre + et - .


Il n'existe pas d'évolution, à quelque niveau que ce soit,

sans un équilibre entre CHALLENGE et CONFORT.



Seul l'être humain se focalise sur l'un sans voir l'autre, et crée tout seul, comme un grand, sa propre culpabilité, sa propre souffrance.

Il s'empêche alors d'avancer, d'évoluer, d'être lui-même, confiant et équilibré.


(D'ailleurs je vous préparé un prochain article sur l'injonction du bonheur, l'injonction à « être heureux », toute aussi illusoire et génératrice de souffrances que l'inverse !;)


*****


> Allez, un petit exercice pour finir : de quoi culpabilisez-vous dans votre vie ?

Par rapport à qui ? Que pensez-vous avoir fait de mal envers cette personne ?


Ok, alors maintenant demandez-vous : « En quoi ce que j'ai fait est un cadeau de la vie pour cette personne ? »


Vous ne trouvez pas ?

Alors c'est que vous êtes très polarisé sur « ça c'est MAAAL ! Donc il n'y a aucun bénéfice !»

Or, il y a des réponses à toutes mes questions ! ;)

****

Mon coaching « POWER-UP ! » basé sur le process de Dépolarisation® est un process unique, innovant, contre-intuitif et ludique, qui vous amène à une transformation durable et profonde, parce qu'il vous rend votre place d'être humain, ils vous réconcilie avec vous-même, il vous ré-équilibre et vous libère, il vous permet de vivre pleinement votre vie !


TOUTES MES SÉANCES SONT ACCESSIBLES EN VISIO !


Vous vous demandez si c'est fait POUR VOUS ?

Profitez d'un entretien OFFERT pour vous faire une idée :


73 vues

Comentarios


bottom of page